Renault Clio Williams « Project » (2017) : L’icône Youngtimer réinventée !

Renault Clio Williams « Project » (2017) – Après s’être attaqué au mythe des années 80, avec la Peugeot 205 GTi « Project », Auto-Moto.com a décidé de récidiver en imaginant une réinterprétation, sans prétention, d’une des icônes des années 90, la Renault Clio Williams. Un modèle très prisé de la mouvance « Youngtimer » !

Extrapolée de la Renault Clio 16S, elle-même héritière de la Supercinq GT-Turbo, la Clio Williams fit sensation lors de sa révélation en 1993, célébrant dignement les succès de Renault en Formule 1, au sein de l’écurie britannique de Franck Williams. Elle disposera d’un moteur 2.0 l de 150 chevaux, soit dix de plus que la 16 soupapes, largement suffisants pour catapulter la citadine affichant un poids sous la tonne : 990 kg pour être très précis. Il s’agira de la plus performante des GTi de cette période, tandis que Peugeot n’eut aucunement l’intention de proposer une digne héritière à sa 205 GTi. Sans parler de Citroën, inexistant sur ce créneau !

Alors que 5000 exemplaires numérotés s’arracheront dans un premier temps, une seconde fournée permettra à la Renault Clio Williams de s’écouler à plus de 12 000 exemplaires durant sa courte carrière. Elle profitera du restylage de la Clio en 1994 et servira également de base à la Clio Maxi, engagée en Championnat de France des rallyes, notamment entre les mains expertes du regretté Philippe Bugalski.

Vous l’aurez compris, la Renault Clio Williams aura su entretenir sa légende. Près de 25 ans après, Auto-Moto.com imagine à quoi pourrait ressembler un concept-car lui rendant hommage. Son nom : Renault Clio Williams « Project ». Les plus fervents défenseurs de la bombinette originelle crieront probablement au scandale, mais notre show-car « maison » ne laissera pas indifférent.

Reprenant l’essentiel des codes esthétiques de la Williams d’origine, à commencer par sa couleur de carrosserie Bleu Sport et ses jantes dorées, notre Clio Williams « Project » s’oriente vers les canons esthétiques actuels avec une musculature majorée et un pavillon surbaissé. Comme sa devancière, elle se pare d’un bossage sur le capot surmonté d’une entrée d’air. Outre son fond plat, elle affiche un diffuseur à la base de son bouclier arrière, serti d’une quadruple sortie d’échappement, aux embouts dorés. C’est que notre Clio Williams « Project » entend mettre d’accord toutes les GTi actuelles, en embarquant ni plus ni moins que le moteur de la future Alpine, qui pourrait être un 1.8 l de 300 ch. Plus légère que cette dernière, elle pourrait passer sous la barre des quatre secondes sur l’exercice du 0 à 100 km/h.

Bien évidemment, notre Clio Williams « Project » n’est qu’un doux rêve, bien que brut de décoffrage, que nous souhaitions vous faire partager. Mais on se consolera dans la mesure où Renault aura bientôt de quoi largement contenter notre soif de sportivité, avec l’introduction prochaine des futures Alpine et Mégane RS qui devraient, selon nos informations, partager le même moteur évoluant entre 280 et 325 ch…

 

Renault Clio Williams « Project » (2017) : L’icône Youngtimer réinventée !  dans Concept Cars clio-williams-project-01-750x410

 

clio-williams-project-02-750x410 dans Concept Cars

 

clio-williams-project-03-750x410

 

clio-williams-project-04-750x410

 

Nouvelle Alpine en rallye WRC

 La sphère automobile retient son souffle jusqu’à la révélation officielle de la nouvelle Alpine de grand tourisme. Un temps espérée à l’occasion du rallye de Monte-Carlo 2017, elle patientera peut-être jusqu’au Salon de Genève pour dévoiler son joli minois et ses caractéristiques. Cependant,  nous avons fait un rêve : le retour de la Berlinette en Championnat du Monde WRC, sur les hauteurs de la principauté monégasque, là où ses ancêtres se sont forgées une bonne part de leur réputation. Ainsi, via nos illustrations exclusives, nous avons imaginé à quoi pourrait ressembler cette nouvelle Alpine en mode WRC, armée pour affronter les Citroën C3, Ford Fiesta, Hyundai i20 et Toyota Yaris.

Sans trop dénaturer le look du concept-car Alpine Celebration qui a servi de base à nos illustrations, cette dernière se pare des accastillages incontournables des modèles engagés en rallye cette année. On a pu le voir sur les véhicules de course révélés officiellement par les constructeurs, tel que Citroën avec la C3 WRC, le règlement 2017 laisse une grande liberté de style et d’aérodynamique. « Notre » Alpine WRC s’équipe ainsi d’un aileron arrière surdimensionné à double étage, afin d’assurer une stabilité optimale dans les spéciales sinueuses de l’arrière-pays niçois. Les boucliers bodybuildés participent également à l’écoulement de l’air vers l’arrière du coupé français, en refroidissant le système de freinage, au passage. Sur ce point, on retrouve des extracteurs à l’arrière de chacune des quatre roues.

Le moteur, en position centrale arrière, profite lui aussi d’une entrée d’air supplémentaire, logée sur le pavillon. Les caractéristiques de ce bloc demeurent encore secrètes pour le modèle de série. Une version réalésée du 1.6 Turbo de la Renault Clio RS est évoquée, passant à 1.8 l, pour une puissance comprise entre 280 et 325 ch. Des chiffres similaires aux modèles engagés en WRC, puisque le règlement du championnat impose l’emploi d’un 1.6 l développant jusqu’à 400 ch, à l’aide d’une suralimentation de 2,5 bars.

Ce rêve de voir une Alpine revenir en championnat du monde des rallye semble cependant utopique à court terme, dans la mesure où la firme dieppoise confirme son engagement en endurance dans la catégorie LMP2. Mais il faut bien avouer que cette nouvelle Alpine aurait de l’allure en configuration WRC, sur les routes enneigées du Col du Turini.

Nouvelle Alpine en rallye WRC  dans Concept Cars alpine-en-rallye-06-750x410

 

alpine-en-rallye-07-750x410 dans Concept Cars

 

alpine-en-rallye-08-750x410

 

alpine-en-rallye-09-750x410

 

alpine-en-rallye-10-750x410

 

alpine-wrc-monte-carlo-01-750x410

 

alpine-wrc-monte-carlo-02-750x410

 

alpine-wrc-monte-carlo-03-750x410

 

alpine-wrc-monte-carlo-04-750x410

 

alpine-wrc-vs-citroen-c3-wrc-05-750x410

 

Peugeot 205 GTi « Project » Rêve ou réalité???

Vous avez pu le constater à travers nos précédents sujets insolites, parmi lesquels la New Renault 4L ou la Deuchevoccinelle, Gas Kustoms a pris l’habitude de sortir des sentiers battus, sans se prendre au sérieux. Et vous avez été très nombreux à plébisciter ces sujets décalés. Cette fois-ci, il n’était point question d’imaginer un roman-fiction rocambolesque. Nous nous sommes simplement penché sur le cas de la Peugeot 205 GTi, la plus mythique des petites sportives françaises. Véritable sex-symbol des années 80 et coqueluche des partisans de la mouvance « Yougtimer », la bombinette tricolore n’a cependant pas connu de descendance directe, contrairement à la Golf, qui perpétue depuis 40 ans la tradition du blason GTi. Après la disparition de la Peugeot 205 GTi au milieu des années 90, Peugeot a frileusement ranimé la flamme au début du siècle avec les 206 S16, puis 207 RC, qui se sont succédées. 20 ans plus tard, le label GTi renaît enfin au sein de la gamme Peugeot, avec la 208.

Mais rien n’y fait, le mythe de la Peugeot 205 GTi s’en remet aujourd’hui à l’histoire. C’est pourquoi nous avons décidé, à travers un concept-car né de notre imagination, de la ressusciter. Notre Peugeot 205 GTi « Project » s’inspire des lignes tendues et rablées des show-car actuels, tout en distillant les fondamentaux de la sportive sochalienne. Nous avons sciemment écarté le style des Peugeot actuelles pour piocher dans les codes 80’s de la Peugeot 205 GTi originelle. On retrouve ainsi la désuète calandre à barrettes, au milieu de laquelle trône le lion contemporain. Les phares, hypertrophiés, réinterprètent les optiques d’origine, incluant des clignotants oranges. Autre signe distinctif de la proue, les antibrouillards de couleur jaune, comme à la grande époque. A l’arrière, on retrouve les feux carrés caractéristiques, mais au fonctionnement à LED. Mais le clin d’œil le plus marquant réside dans les protections avant et latérales noires, rehaussées du célèbre bandeau rouge. Les entourages d’ailes se parent également de ces fameux bumpers, bruts de décoffrage.

Côté motorisation, tous les fantasmes sont envisageables. Mais par les temps qui courent, un bloc hybride serait le bienvenue, forcément associé à un moteur… 1.9 l, pour honorer la mémoire de celui qui animait la 205, il y a 30 ans. Cependant, loin des 130 ch de l’époque, on serait en droit d’espérer 500 ch de notre concept-car Peugeot 205 GTi « Project », tout comme une certaine 308 R Hybrid, que la firme franc-comtoise nous concocte actuellement.

Malheureusement, tout cela relève bien sûr du fantasme. Celui d’Auto-Moto.com, que nous souhaitions humblement vous faire partager. Il est temps, à présent, de se réveiller. Mais comme quoi, l’automobile n’a pas finit de nous faire rêver…

Peugeot 205 GTi « Project » Rêve ou réalité??? dans Concept Cars 01-peugeot-205-gti-project-750x410

 

02-peugeot-205-gti-project-750x410 dans Concept Cars

 

03-peugeot-205-gti-project-750x410

Nouvelle Renault 4L (2017) : SUV qui peut !

Ces derniers temps, le web a alimenté les rumeurs les plus folles quant au grand retour de la 4L en 2016, sous les traits d’un modèle néo-rétro. Depuis, Renault a catégoriquement démenti. Mais Gas Kustoms a souhaité aller au bout du fantasme, en imaginant la genèse de cette nouvelle citadine, à travers un scénario d’anticipation… délirant !

FICTION RENAULT 4 – Mars 2016. Le torchon brûle depuis plusieurs mois entre Renault et Nissan. Le japonais souhaite renforcer sa participation dans le capital de l’ex-régie. Ce que refuse l’État français, actionnaire majoritaire. Après un bras de fer houleux entre Emmanuel Macron, le ministre de l’économie, et Carlos Ghosn, les deux marques décident d’un commun accord de briser leur alliance. La pression du Japon aura été trop forte. L’annonce fait l’effet d’une bombe à l’ouverture du salon de Genève. Mais elle attire d’emblée les convoitises. Le premier à dégainer sera Sergio Marchionne, administrateur du Groupe Fiat. Ce dernier, à l’origine du rapprochement entre Fiat et Chrysler, cherche à pérenniser son colosse aux pieds d’argile. Bien que la division Jeep, grâce au triomphe du Renegade, nivèle les ventes du groupe vers le haut, le succès reste fragile. D’où la volonté de l’industriel italien de multiplier les coopérations.

Sur le stand Renault du salon suisse, Marchionne n’hésite pas à solliciter Carlos Ghosn. Et de lui rappeler qu’il y a une trentaine d’année, Jeep appartenait à Renault. À l’époque, le rapprochement entre les deux entités s’était soldé par un échec. Mais les temps ont changé. La mode est aux SUV et le Renegade se vend comme des petits pains. Sergio propose à son homologue de tirer profit de la base technique de son petit 4×4, pour commercialiser un modèle rebadgé Renault. Le patron du constructeur français lui fait remarquer qu’il dispose déjà d’un SUV urbain dans sa gamme : le Captur. Quel intérêt à disposer de deux modèles sur un même segment, au risque de les cannibaliser ? À la fin de cet entretien cordial, Monsieur Ghosn remerciera poliment Monsieur Marchionne, avant de rentrer à Paris.

Les mois s’enchainent pour Renault qui s’isole de plus en plus depuis sa séparation avec Nissan. Emmanuel Macron met la pression sur les dirigeants pour se rapprocher d’un autre constructeur, et encourage les coopérations. De son côté, Carlos Ghosn somme les troupes du marketing de pondre l’idée de génie qui sortira Renault de l’ornière. Après de nombreuses séances de brainstorming, une tendance se détache. La vague du néo-rétro est évoquée. Face au succès des Mini et autre Fiat 500, pourquoi ne pas exhumer un ancien modèle Renault à succès ? La direction ne tardera pas à arrêter son choix sur la 4L, véritable mythe du losange. En clair, la mieux à même de séduire les nostalgiques des sixties.

Problème : sur quelle base élaborer cette 4L new look ? Car le temps presse et les finances de Renault ne sont plus au beau fixe depuis que Nissan vole de ses propres ailes. Et concevoir une voiture de A à Z est inenvisageable. Une équation compliquée à résoudre pour Carlos Ghosn, qui décide de reconsidérer l’offre faite par Sergio Marchionne quelques mois auparavant. Il se dit que, finalement, le look carré du Renegade siérait à merveille à une 4L contemporaine. Les équipes du style Renault sont alors sollicitées. Mais Laurens Van Den Acker refuse catégoriquement cette éventualité. Pour lui, qui œuvre depuis tant d’années à dépoussiérer le style Renault, ce serait un crime d’apposer le logo Renault sur une Jeep. Même s’il reconnaît une certaine similitude entre ces deux voitures.

Mais les lois du marketing auront raisons des considérations du patron du design de Renault. Faire revivre la 4L, qui plus est sous les traits d’un SUV, quel savant cocktail ! Carlos Ghosn, sûr de son coup, donne son feu vert au projet 4L 2017, sur base Jeep Renegade. Et Sergio Marchionne d’exulter ! D’autant que ce sont les équipes de Chrysler qui se chargeront de la réinterprétation du Renegade sauce 4L, suite au burn-out de Laurens Van Den Acker.

Afin d’abaisser les coûts, les financiers de Renault offrent peu de marge de manœuvre aux designers américains. La plus grosse concession sera faite à la partie avant du véhicule. Le capot, les ailes et la calandre seront propres au modèle français, et s’inspireront de la 4L originelle. Mais pour le reste, boucliers, portières et caisse autoporteuse demeureront celles de la petite Jeep. À l’arrière, seuls le dessin des feux et de la partie haute du hayon seront modifiés, pour identifier la filiation avec Renault.

Le Jour-J est enfin arrivé. En février 2017, Renault expose fièrement son Renegade « 4Lisée » à Rétromobile, en première mondiale. Un salon jugé stratégique pour le lancement de son modèle néo-rétro. Le losange espère y créer la surprise et séduire les nostalgiques de la Renault 4. Mais rien ne se passera comme la marque l’espérait. Considérée comme une trahison, la new 4L subira un déferlement de haine de la part de ce public de connaisseurs. Aux critiques assassines portées sur le style de la voiture et sur son incompréhensible positionnement de SUV, s’ajoutera une montée de violence comme le monde de l’industrie automobile n’en a jamais connu. À la vue de la nouvelle 4L, de nombreux visiteurs de Rétromobile ne tarderont pas à s’en prendre aux installations du stand Renault. Sans compter les sévices corporels portés aux cols blancs de l’ex-régie, présents ce jour-là. Notamment le DRH qui, après y avoir laissé sa chemise, échappera aux assaillants les plus vindicatifs en escaladant les grilles du parc des expositions de la porte de Versailles.

Un déchainement humain et médiatique sans précédent, qui obligera Renault à abandonner le projet. Alors que les véhicules de présérie finalisaient leur mise au point, aucune New 4L ne sortira des lignes de production de Fiat, à Melfi en Italie. Au grand désarroi de Sergio Marchionne.

La plus grosse déconvenue de l’histoire de Renault aura au moins eu le mérite de remettre sur pied Laurens Van Den Acker plus vite que prévu. Requinqué, il quittera sa maison de convalescence quelques jours après, la nouvelle direction de Renault lui ayant donné carte blanche pour plancher sur un nouveau projet de 4L, à partir d’une feuille blanche. Une affaire à suivre…

Nouvelle Renault 4L (2017) : SUV qui peut !  dans Concept Cars 01-RENAULT-4L-750x410

 

02-RENAULT-4L-750x410 dans Concept Cars

 

03-RENAULT-4L-750x410

Enregistrer

Renault Dauphine ProMod (part 2)

Voici quelques news de la Dauphine ProMod actuellement en cours de construction. Le boulot est toujours aussi fantastique. J’ai vraiment hâte de la voir sur la piste!!! Les photos sont dans le désordre et je m’en excuse mais ça donne quand même une bonne idée de l’ampleur du travail déjà accompli.

 

Renault Dauphine ProMod (part 2) dans under construction 887532_678792025591058_5351909936277984102_o

 

1075548_697263200410607_2219402957949692901_o dans under construction

 

1412649_698804166923177_3499898294788205255_o

 

1935677_694985877305006_1779875729917240869_n

 

10007241_673046439498950_6272356904547302590_o

 

10286982_729063980563862_6788399234588468134_o

 

10463860_673045629499031_7131834580791745736_o

 

10669257_673046112832316_1707281475049866527_o

 

10733793_671787692958158_6665374402206388728_o

 

10957738_672490666221194_8742843917166359009_o

 

11057208_703484609788466_1195916783030709423_o

 

11887572_673046576165603_2009829240317282336_o

 

12017463_673045522832375_8164666347065697538_o

 

12022607_673046372832290_3434981317968489593_o

 

12027321_673046269498967_7598593913575298025_o

 

12045299_673046506165610_5782611305758874937_o

 

12052626_673045976165663_5419660590305265243_o

 

12080076_671655019638092_175969945668383515_o

 

12087905_671787899624804_8926463070162667411_o

 

12108922_673045479499046_1494427831119625145_n

 

12109129_671655132971414_5077316748677884504_n

 

12109935_671787369624857_490125016408433733_o

 

12111949_671656659637928_5900251233417899767_n

 

12120132_672490869554507_1654268920819007325_o

 

12132388_671654219638172_1778949595820324773_o

 

12138309_671787546291506_6660481742651251868_o

 

12138353_671655309638063_4834988496891821962_o

 

12139940_673046549498939_977451092872623468_o

 

12140991_671655249638069_4309298202496824898_o

 

12182641_674346639368930_8111838895549672222_o

 

12182643_676654979138096_3839629356000266221_o

 

12182840_674346479368946_5460720225451229953_o

 

12186569_678792172257710_3555413033022561813_o

 

12191187_678792385591022_2118144337159215521_o

 

12238165_681121235358137_3963005243272251460_o

 

12239236_680195262117401_3106319275369917469_o

 

12248177_681120888691505_8379868239205749490_o

 

12357022_690661617737432_8230114464666100550_o

 

12362939_691076994362561_4023152357920060106_o

 

12363155_691076667695927_3871945384162612645_o

 

12366031_691077311029196_8888707971086696404_o

 

12371065_691076781029249_1446253465086812_o

 

12371123_693723030764624_1780490349957533856_o

 

12471520_698802330256694_2948156381398514569_o

 

12471851_703484936455100_6317747920342874547_o

 

12474025_739138402889753_6627811132103748716_o

 

12485971_703485333121727_3404015846077413685_o

 

12491931_700389290097998_1079587464321135192_o

 

12492032_700389163431344_8001174677410333315_o

 

12508817_703485719788355_5282717581809740631_n

 

12594020_711149149022012_591824396937398572_o

 

12605330_711149772355283_7155941844637891719_o

 

12622448_711149395688654_7718774286073821611_o

 

12764465_720829774720616_8590139938164546154_o

 

12778673_724719157665011_3262285494687148685_o

 

13064732_763809633755963_9186486670394352372_o

 

13071890_753367384800188_539102987708940654_o

 

13087224_756786301124963_1772550931244955948_o

 

13217040_763809887089271_4078584546321455852_o

 

13220619_763888540414739_4418947995943638137_o

 

13221180_763811547089105_9134349949348921944_o

 

13243777_763888460414747_5977345416695479639_o

 

13243955_763809457089314_8896736923150165872_o

 

13247711_764279887042271_3504435065823306858_o

 

13256532_764279957042264_5547514950112307431_n

 

13268554_769737713163155_2754935953135184138_o

 

13305082_770616009741992_1940660939389667440_o

 

13305226_768096583327268_2159757510121067559_o

 

13316946_769738249829768_1240205818556836340_o

 

13316989_769738583163068_4366655219576416743_o

 

13320578_769737996496460_2786701554497958600_o

 

13320707_770597433077183_4209892712433365968_o

 

Kelly's Criteria Sport... |
Piwee Custom Bikes |
The passion of motorsport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Deux-Roues
| Autopassion34
| Noirmatpeinturecovering